Carnet de route

Laissez-nous un commentaire !

Bouanane !!!


  • publié le 11 février 2014
  • Pays ou région :

 

 

Alors voilà, on vous refait la fin du dernier article en accéléré…nous quittons Figuig le cœur gros mais l’idée de voir si, à tout hasard, Abdou, le militaire croisé à Jebha était en permission dans son village, Bouanane. Il est chez lui et nous attend à l’entrée.

 

Bouanane est une ville sur une grande route sans intérêt mais par contre le vieux Bouanane, soit le ksar Bouanane, éloigné de la route a su garder son authenticité. Nous suivons donc Abdou derrière sa mob et arrivés à l’entrée du village…

 

 100_6486

 

 … il nous engage avec Sacado à travers la petite rue centrale en terre et nous nous stationnons contre le mur de sa maison « à sa place » !

Le spectacle, du camion est hallucinant.

100_6505

 

 Nous sommes en plein cœur du village et une semaine durant nous vivrons à son rythme et surtout, nous vivrons de grands moments d’émotion !!! 

 

 100_6507

 

 Comme de nombreux ksour, Bouanane est situé à proximité de l’oued et sa palmeraie, moins entretenue que celle de Figuig, fait quand même travailler et vivre en autonomie de nombreuses familles. Les habitations sont bâties parfois contre les ruines des anciennes (qui ont vu naître Abdou mais trop insalubres, ont été quittées par leur propriétaires qui ont construits à côté !).

 

 La Bab de l’ancien ksar…

 

 100_6514

 

 Certaines maisons en périphérie, bâtie à l’ancienne sont toujours habitées.

 

 100_6495

 

 Nous faisons rapidement connaissance avec la famille qui nous accueille si chaleureusement que nous n’étions pas prêts à recevoir autant et si naturellement, que s’en est troublant !

 

Nous sommes immédiatement conviés dans leur maison pour le thé et après celui-ci, préparé par Fatna, la maman de la maison, ils nous laissent découvrir seuls leur environnement.

 

Nous n’avions pas fait quelques mètres en dehors de la maison qu’un groupe d’enfants nous  entoure et nous accompagne tout au long de la balade en prenant plaisir à nous faire découvrir leur village… 

 

 100_6500

 

 …les nomades à proximité du village où d’ailleurs une femme nous apostrophera pour nous convier au festival qui commence le samedi de notre arrivée…

 

 100_6506

 

 Nous finirons donc la balade en visitant la tente berbère qui présente  des produits artisanaux berbères : tapis, vêtements, paniers… et toute la production déclinée de la datte jusqu’au fameux tahlawout (sirop de dattes) dont on vous parlera bientôt…

 

100_6508 

Habillées traditionnellement ces jeunes « actrices », répètent néanmoins des gestes séculaires pratiqués encore aujourd’hui !

 

 100_6509

 

 100_6510

 

 Accompagnés au retour par une horde d’enfants, ils n’étaient pas peu fiers de poser autour de Sacado… qu’ils visiteront tous et toutes !!!

 

 100_6559

 

 Concernant les photos que nous avons pu prendre la famille dans sa totalité nous a laissé libre de prendre TOUTES les photos que nous voulions. La seule condition a été que toutes celles relatives à l’intimité et l’intégrité des femmes de la maison soient respectées. C’est pourquoi à l’exception des hommes, le souvenir de ces femmes heureuses sera notre secret.

 

 En attendant la cour intérieure qui dessert toutes les pièces de la maison et sert de garage à la mob et aux vélos.

 

 100_6580

 

 La petite pièce derrière la cuisine où se cuit le pain et certaines préparations…

 

 100_6554

 

 … et la cuisine !

 

 100_6578

 

 Le 1er soir arrive et le repas festif et copieux passé, la nièce d’Abdou est proposée par sa grand-mère pour réaliser sur Patou des dessins à l’Henné…

 

 100_6543

 

 Pour un résultat sympa… et durable…Patou  aura ces dessins sur les mains 3 semaines après notre départ !!!

 

 100_6566

 

 Et après tout cela j’ai sorti mon Carom et vraiment la découverte de ce jeu les a « collé » jusqu’au petit matin, garçons et filles comprises dans une franche rigolade !!!

 

 100_6584

 

 100_6591

 

 … et chaque soir rebelote !!!

 

 100_6596

 

 100_6933

 

 Les 1ers jours nous profitons du beau temps pour aller jusqu’à l’oued proche en passant par la palmeraie dont on vous épargne les photos après celles de Figuig !!!

 

 100_6525

 

 Et il s’est mis à pleuvoir, à pleuvoir tant et tant qu’il nous était de toute façon impossible de bouger Sacado… aussi nous nous sommes confortablement installés en profitant de chaque instant avec la famille…

 

 100_6569

 

 Il n’a jamais était envisageable un seul instant que nous mangions dans le camion… cela aurait  été considéré par la famille comme une insulte. Nous partageons tous les repas et tous les entre repas… Un vrai bonheur !

 

 Et dans le même temps l’oued monte…

 

 100_6598

 

 Pour le plus grand plaisir d’Eléa qui peut enfin nager…

 

 100_6613

 

 100_6612

 

 Le samedi après midi le festival commence…pour 2 jours… premier festival d’une toute jeune association désirant promouvoir les arts et coutumes nomades de cette région, d’où expos, ventes et spectacles, portés de bout en bout par les habitants de ksar Bouanane !!!

 

Nous nous immergeons à fond… n’est-ce pas ????

 

 100_6629

 

 Alternant traditionnels, et quelques fois religieux, les chants…

 

100_6657 

…laissent ensuite la place à des sketchs…

 

 100_6664

 

 …dont, même si nous ne comprenons pas la langue, leur parodie faisant rire hommes et femmes, certains humours sont internationaux telle cette imitation de star académie version berbère !!

 

 100_6677

 

 Plus traditionnel !

 

 100_6691

 

 Apparemment un texte chanté avec des revendications « politiques » qui feront applaudir le public…

 

 100_6703

 

 Un rap franco-marocain criant de vérité !!!

 

 100_6712

 

 Plus tard un chant berbère et les habits qui vont avec…

 

 100_6836

 

 Encore un grand moment qui fera rire les plus grands parodiés par les plus petits…

 

 100_6842

 

 Re traditionnel…

 

 100_6853

100_6878

 

 Et pour finir LA star de Bouanane … Hamid Laafoui dont voici le lien de sa page Facebook pour ceux qui voudraient découvrir cet authentique artiste berbère.

 

 https://facebook.com/lookback/

 

 

100_6904

 

 Salut l’artiste pour les bons moments passés au festival et dans Sacado !

Bien que malmené par la pluie le festival pourra quand même présenter tous ses spectacles.

 

 

Le lundi, chaque chose reprend sa place et le village se remet à ronronner. Nous prenons nos aises, rencontrons chaque jour des gens différents… qui bien évidemment s’empressent de visiter le camion… Zouin (joli) reviendra souvent !!!

 

Voici l’âne de la maison…

 

 100_6732

 

 …et les moutons

 

 100_6740

 

  

 

Comme vous devez vous en rappeler, nous avions emmené 2 vélos. Nous nous étions séparés du 1er en Espagne et nous avons trouvé judicieux de laisser à la famille d’Abdou le 2nd. Cependant, quelques réparations s’imposent !!! Comme je dispose de plein de pièces et des outils … On s’installe et la suite nous montrera combien je me rendrai utile…

 

 100_6735

 

 Quoiqu’il en soit le vélo en état, Abdou, Wissel (sa nièce) et Samira (sa sœur) nous emmène visiter la source de Takoumit et le village situé au fond de la vallée plus haut dans l’oued.

 

 100_6762

 

 Un petit village en face de nous…

 

100_6772 

 

 Et voilà le village. Accroché à la montagne, l’eau est seulement disponible à la source en bas…

 

 100_6781

 

 …ou bien évidemment c’est une suite ininterrompue de va-et-vient pour remplir les jerricans portés ensuite à dos d’hommes (enfin de femmes) ou d’ânes. Comme il avait pas mal plu, l’eau était troublée mais Abdou nous a assuré qu’en temps normal elle était limpide.

 

 100_6788

 

 3 fois par semaine ce petit camion vient ici…

 

 100_6804

 

 …livrer du poisson vrai et varié en direct d’Agadir (843 km) !

 

 100_6806

 

 

…et c’est ainsi que je suis officiellement devenu le « cycliste » de ksar Bouanane (entendez par là le réparateur de vélo) !

 

 100_6812

 

 100_6991

 

 Jusqu’au vélo qui n’avait plus de vélo que le nom !!!

 

100_7000 

 

 Plus tard dans la journée Abdou s’initie aux joies du bucheronnage avec en main un outil qu’il n’avait jamais tenu !!

 

 100_6919

 

 Ce fut d’abord un petit bout de bois puis rapidement profitant de l’opportunité, les voisins sont arrivés avec leur tronc d’arbre et hop après atelier fendage !!!

 

 100_6921

 

 Et pendant qu’à l’extérieur les hommes s’agitent, à l’intérieur les femmes préparent à manger. Dans de nombreuses familles le pain est fait sur place, ici c’est le cas aussi Patou, qui est intégrée au staff féminin peut participer à toutes les étapes…

 

 100_6947

 

 100_6957

 

 100_6958

 

 Et quand les pains sont prêts à cuire on se transvase dans l’arrière cuisine. La maitrise du feu dans ce petit foyer est impressionnante …

 

 100_6965

 

 Et hop j’t’le retourne…

 

 100_6975

 

 Tout juste sorti du four… qu’est ce qu’il est bon !!!

 

 Le jour du souk 2 dockers (ça, on vous en a pas encore parlé… ce sont des motos montées sur 3 roues avec un plateau derrière qui, en fonction de l’usage, remplit plusieurs fonctions dont principalement celle de transport et y’en a partout dans le Maroc !) font des allers et retours incessants pour emmener les femmes au marché. C’est assez sympa quand ils nous doublent car à l’arrière les femmes nous saluent.

 

 Quoiqu’il en soit arrivés nous aussi au souk qui ressemble à tant d’autres, ce transport de moutons nous a quand même surpris !!!

 

 100_7011

 

 Comme l’année dernière à M’Hamid, Patou s’achète l’outil local pour couper l’herbe et l’après midi l’utilise au champ avec ses « copines » !

 

 100_7004

 

 Fatima et Samira, les deux filles de la famille qui travaillent à Bouanane,  repartent au boulot après avoir  mangé… en mob !

 

 100_7016

 

 On en profitera, et c’était pas du luxe, pour ramoner le poêle qui retrouvera une seconde jeunesse !!

 

 100_7017

 

 Et voilà une semaine de passée et nous devons nous en aller. Notre périple est entré dans son dernier mois et encore beaucoup de Km nous attendent. Il n’est pas facile pour la famille de nous lâcher aussi devons-nous repousser d’au moins une journée notre départ pour qu’ils puissent se préparer !

 

 

 

Alors avant de partir car vous avez dû vous dire…mais qu’ont-ils mangé, nom de nom !!!

 

Ce seront nos dernières photos de Bouanane… pour vous le plaisir des yeux alors que pour nous…..

 

 Le couscous servi avec un verre de lait caillé fermenté (la seule chose que nous n’avons pas aimé !!!)

 

 100_6562

 

En fait au Maroc on mange 7 à 8 fois par jour, en petite quantité jusqu’au repas du soir, parfois un bon repas à midi (en fait 14 ou 15 heures), et vers 7 heures, pour le dernier thé est servi à Bouanane une spécialité, l’Hagouz, un plat de légumes secs (pois chiches, haricots…) avec une sauce à la tomate. Normalement (et nous l’avons vu), avant de commencer à manger ce plat, une portion en est retirée pour être amenée à un voisin. Et la tradition perdure !

 

 Dès le 1er jour nous leur avons bien précisé que nous mangerions comme eux, comme la famille quoi ! Aussi pas de couvert (sauf petite cuillère ou fourchette pour les crudités) et tous dans le même plat avec son morceau de pain et là on comprend pourquoi il faut en faire autant chaque jour !!!

 

 100_6571

 

 Nous aurons aussi la chance de manger du Rfissa. Ce plat de fête  servi sur du pain (ou du miloui pour ceux qui suivent !). C’est une poule cuisinée avec des légumes et épices et du blé… un vrai régal…

 

100_6630  

 

Non ????

 

 100_6633

 

 Encore un autre…

 

 100_6914

 

 Un gâteau…

 

 100_7009

 

 Toujours l’Hagouz

 

 100_7010

 

 Autre spécialité du sud-est marocain le Robs Maamr. Ce sont des galettes de pain dans lesquelles lors du dernier pétrissage on y incorpore tomates, poivrons… plus de la viande et des épices. La galette ainsi ré étalée est cuite et mangée !!!!!  

 

100_7021 

 

 

 

Quand enfin le moment du départ approche, que Sacado a fini de gonfler et qu’il va falloir se dire au revoir toute la famille, et dont nous allons nommer tous les prénoms, rentre précipitamment dans la maison.

 

 

 

Fatna la maman, ses 4 filles Omlaid, Boïchra, Fatima et Samira et Mustapha son fils, sa femme Fatiha et leurs 2 filles Wissel et Aya, sont tous en pleurs. Nous n’en menons pas large de notre côté et fondons à notre tour en larmes tant les adieux sont déchirants.

 

 

 

Abdou de son côté était déjà reparti depuis quelques jours à Jebha… nous en profitons donc pour lui dire combien nous sommes heureux de l’avoir rencontré, de nous avoir permis d’entrer dans sa famille et c’est sûr …NOUS REVIENDRONS !!! Merci à toi !

 

 

 

Mais il nous faut partir et les premiers paysages que nous croiseront se feront les yeux encore embués…

 

 100_7023

 

 

 

 

 

Notre prochaine destination ????

 

 

 

Merzouga…mais ceci est une autre histoire…

 

 

 

Bislama !!!

 

 

 

 

 

100_7023

4 réflexions au sujet de « Bouanane !!! »

  1. sylvia

    c avec une immense plaisir que je vous lis encore une fois… j’adore avoir regulieremnt de vos nouvelles meme si je ne mets pas svt de messages c tjs une grande joie de vous suivre ds vos aventures. Celle ci etait particulierment touchante , vous m’avez fait voyagé , moi qui ne bouge pas si souvent. Merci encore d’avoir partagé ces moments intimes avec nous
    de grosses bises a tous et aussi aux enfants
    sylvia

    1. Bernard Auteur de l’article

      Salut ma grande,
      c’est toujours avec grand plaisir que l’on reçoit ces manifestations de bonheur !!! nous sommes aujourd’hui bien loin de Bouanane et l’article prochain sera lui aussi super. Désormais nous sommes sur le retour et glandons depuis quelques jours à coté d’Agadir pour profiter pleinement de l’océan. Nous devons quitter le Maroc le 2 mars et d’ici là (cad demain ou ds les prochaines heures) nous serons grands parents… alors après on va se dépêcher d’aller à la rencontre de notre petit fils !!!

      Merci encore et même si c’est pas souvent c’est toujours sympa d’avoir de vos nouvelles….mais de plus amples seraient les bienvenues !!!

      De gros bisous et Bislama !!!

Laisser un commentaire