Carnet de route

Laissez-nous un commentaire !

Boudnib


  • publié le 25 décembre 2017
  • Pays ou région :

 

25 Décembre, déjà 18 jours que nous sommes à Boudnib ! Nous l’avons fêté comme il se doit et nous espérons qu’il en fut de même pour chacun d’entre vous.

Ici il fait beau, de plus en plus chaud et nous avons pu durant ces 2 semaines alterner travail et balade mais avant de vous en faire abondamment profiter, nous allons commencer par vous faire découvrir le Rekkam, le camping dans lequel nous sommes posés.

Voici donc la porte par laquelle on entre dans le camping…

De suite en entrant, la réception….

…et dans son prolongement…

…la salle de restaurant.

De quoi vous accueillir en attendant le traditionnel thé de bienvenue, à l’ombre quand il fait trop chaud !

Une vraie cuisine de professionnel…

…et sa plonge.

La salle de resto côté pile…

…et côté face !

Les sanitaires…

…alimentés en eau chaude par 2 traditionnels chauffe-eaux au bois

La « salle d’attente » de la réception !

Et la dite réception !

Plus loin le jardin qui à la saison alimente le resto de ses légumes…

Les tentes…

Appelées localement des khaïmas…

…mais avec 2 X 2 vrais couchages

L’espace camping au beau milieu des oliviers.

La maison originelle en pleine restauration.

Tout au fond l’indispensable puits et sa pompe qui alimente tout le camping …

…et Sacado…

…de mieux en mieux installé !

D’ailleurs on peaufine…

Comme on vous l’a déjà dit, l’objectif principal de notre venue ici, outre le fait d’y revoir François, est bien de faire changer nos coffres extérieurs alors profitez-en une dernière fois car…

…c’est parti pour le démontage !

Et hop c’en est fini de celui-là ! On attend pour la livraison du neuf.

A l’occasion d’une sortie en ville avec François, ce dernier s’improvise dépanneur en tirant avec son 4X4, un tracteur en panne que les marocains s’évertuaient à pousser à la main !!!

Et après ces efforts rien de mieux qu’un ratafia dans Sacado pour s’en remettre, n’est-ce pas François !

Comme nous ne sommes pas vraiment surs à 100/100 d’avoir été compris par le ferronnier concernant nos coffres, Patou se décide de faire une maquette qu’il sera tout content d’avoir pour être certain de faire selon nos souhaits…on verra bien, inch’Allah comme ils n’arrêtent pas de dire !!!

Nous avons repéré pas très loin du camping un oued avec un peu d’eau alors une petite balade ça fait du bien !

Admirez ce magnifique tamaris !

Nous y voilà pour le plus grand bonheur d’Eléa…

Un autre jour, une autre balade. Cette montagne rouge, visible depuis le camping nous tendait sa cime aussi…

…on y va !

Et oui faut traverser l’oued !

C’est parti pour la grimpette…

…et comme vous le voyez on a chaussé les « crocs berbères » !

S’étend devant nous la palmeraie de Boudnib.

Encore un peu d’effort…

Et nous y voilà. Il s’agit d’un vieux blockhaus portugais dont il ne reste plus que cette meurtrière et quelques vestiges.

Mais par contre, quelle vue !

Au bout de la palmeraie, le ksar Taous…

 

… et quelques tentes berbères.

Allez, avant la descente, profitons du soleil !

Re-traversée de l’oued !

Démontage d’une tente en mauvais état, faut bien bosser un peu !

Une vraie marocaine !

Le dimanche à Boudnib c’est le grand souk alors on y va pour faire le plein de fruits, légumes et plus si affinités !!

Et comme ce jour là on trouve du poisson tout frais, on invite les copains…

Et hop !!

On a aussi décidé, comme nous sommes immobilisés un bout de temps, d’investir enfin l’intérieur de la cabine de notre déco et forcément il faut d’abord faire le vide, tout enlever y compris les 2 sièges !

Voici notre 1er nouveau coffre, à l’état brut encore sur le trottoir du ferronnier !

Petite balade en vélo dans la palmeraie de Boudnib à la découverte des vieux ksour…

Toujours pas de machine à laver ni de pressing !

Au fond et c’est à ça qu’on les reconnaît, l’école avec toutes ses couleurs !

Toujours pas non plus de sèche-linge mais quel étendage !!

Séchage du bois !

Nous voilà quittant le dernier ksar, Taous, pour nous diriger vers « notre » montagne rouge…

…pour un pique –nique bien mérité…

Frugal, n’est-il pas ???

Sandwich aux fèves fraiches !

Bien caché mais vu !

C’est parti pour le 2ème coffre !

Et voilà !

Pendant ce temps Patou s’attaque à la cabine !

Ça va changer !

Un autre jour, nous partons avec François visiter le vieux ksar inhabité de Sahli, situé à une vingtaine de km de Boudnib.

Imposant, accroché à son promontoire..

…nous le contournons pour pénétrer à l’intérieur par l’unique Bâb encore debout.

Ce ne sont plus que ruines et vestiges mais nous en profiterons quand même tant le site est majestueux.

Ça nous a bien plu !

Le dernier vestige de ce qui avait dû être une rue couverte comme on en avait vu à Figuig.

En continuant le contournement du ksar, nous arrivons pour le plus grand plaisir d’Eléa…

…à l’oued encore plein d’eau…

 

…et dont François nous avouera qu’ici est sa piscine estivale !

Un dernier coup d’œil…

Autre balade à vélo cette fois vers les montagnes sur un désert de pierres. Un abreuvoir pour les bêtes dont saura profiter notre Eléa !!

Plus loin un puisatier et son antique foreuse !

Encore un coffre à démonter mais on attendait la livraison car celui-là c’est le centre névralgique de Sacado puisque c’est ici qu’arrive et repart l’électricité alors il a fallut attendre le dernier moment pour le démonter, évidemment !

Et voilà nos 3 premiers nouveaux coffres !!!

C’est parti, en deux temps trois mouvements, ou presque, ils seront à leur place. Merci le ferronnier, ponctuel et précis !!

Et d’un !

Et de deux !

Le 3ème le sera aussi mais dans la nuit alors pas de photo !!

Le lendemain nous partons avec notre carriole déposer les vêtements et les jouets que nous avons apportés chez Fati, la cuisinière du Rekkam et présidente d’une Asso caritative… dès le lendemain les familles les plus défavorisées de son quartier ont reçu un petit paquet soigneusement préparé par ses soins…

Mohamed le jardinier qui commence la cueillette des olives.

François est parti fêter Noël en France et nous avons pour mission de gérer le camping en son absence. A priori il ne doit pas y avoir beaucoup de passage mais quand même… là des espagnols qui passent la nuit avant leur départ pour Merzouga… que nous ne verrons peut-être pas cette année quoique…

Leur départ…

…et quelques minutes après, le mien pour aller chercher une nouvelle bouteille de gaz !!! Chacun son véhicule !

Et ben voilà, encore un nouvel épisode.

Noël est passé. Nous venons donc par la même occasion d’y passer notre 9ème dans Sacado, incroyable !

Nous attendons donc le retour de François pour passer le nouvel an, attendons la livraison des 3 derniers coffres et après… on est à la recherche du meilleur endroit pour aller faire peindre Sacado, mais c’est déjà une autre histoire qu’on ne manquera pas de vous narrer !

A l’année prochaine et surtout profitez, la vie en vaut vraiment le coup !

Bislama !

 

6 réflexions au sujet de « Boudnib »

  1. Chantal

    Coucou les potos ,
    Patou , as-tu pu trouver des huiles essentielles ?
    et toujours , très belle route , merci de nous partager vos périples !
    Passez une bonne , douce , folle , surprenante … fin d’année ,
    je vous embrasse , à bientôt .

    1. Bernard Auteur de l’article

      Coucou,
      Gros bisous pour cette nouvelle année ! Et oui nous avons trouvé les huiles essentielles et nous les avons reçu à la date indiquée…même au fin fond du Maroc !
      Tout va pour le mieux… Patou carbure aux infu et tout va bien

  2. Abdel

    Bonjour,
    J’ai lu avec plaisir votre aventure à Boudnib et apprécié vos photos.
    C’est dommage que je ne vous ai pas croisé car j’y ai passé 2 semaines à la même période que vous, peut être l’année prochaine, au plaisir.

Laisser un commentaire