Carnet de route

Laissez-nous un commentaire !

D’Ajaccio à Bessines


  • publié le 30 décembre 2019
  • Pays ou région :

 

Allez et hop encore un mois d’écoulé depuis notre dernier article et de nouveau nous avons fait le grand écart car nous sommes actuellement à La Rochelle où nous passerons le nouvel an, mais en attendant que s’est-il passé durant ces quatre dernières semaines ?

Fin novembre est déjà là et le lendemain les enfants reprennent le bateau aussi on en profite une dernière fois…

…avant une ultime visite à ma mère.

De son côté les choses avancent aussi. Nous sentons les progrès à chaque visite à tel point que pour l’instant le centre de rééducation envisage de la garder, ce qui laisse par ailleurs le temps qu’une place se libère dans un EHPAD. Les différentes prises en charge rythment sa journée et nous nous organisons entre mon frère et nous pour aller lui rendre visite tous les jours.

Pour son appartement, tout est calé et il sera prêt à être rendu après notre départ. En attendant, voici le dernier repas pris tous les cinq dans son petit studio. Après nous le viderons complètement et elle n’y reviendra plus.

Le beau temps n’est pas au rendez-vous. Il pleut tous les jours cependant nous décidons de braver ces intempéries et partons pour 2 jours dans le sud, à Bonifacio où nous nous sommes concoctés quelques belles balades.

Nous voilà partis et sitôt avons nous basculé dans le sud que le soleil nous accompagne !

1er arrêt à Roccapina où une petite marche nous promène au pied de rochers…

…pour nous proposer un superbe point de vue !

2nd arrêt un peu plus loin sur un site appelé I Bruzzi. Belle balade en boucle qui commence au bord de la plage…

…puis en s’éloignant, serpente parmi le maquis et les rochers…

…et se termine de nouveau au bord de l’eau pour le plus grand plaisir d’Eléa !

Nous voici arrivés à Bonifacio.

La place de parking que nous trouvons se situe tout en haut du rocher aussi pour aller visiter la ville nous commençons par avoir une belle vue sur le fjord.

Nous traversons la vieille ville et profitant de la saison morte la quasi-totalité des rues sont en travaux alors voici l’unique photo intra muros !

Nous voilà de l’autre côté de la citadelle avec vue sur le port de plaisance

Nous nous rendons ensuite sur le chemin que vous voyez en face afin de profiter d’une belle vue sur la haute ville.

 

La voilà !

Alors là, il faut s’arrêter quelque minutes car c’est ici que nous avons enfin compris pourquoi nous, les continentaux étions appelé en Corse les pinzutu, prononcez « pinessoutes ».

En effet, ce château pointu soit castellu pinzutu est appelé ainsi en référence au chapeau pointu qu’auraient porté les soldats français en envahissant la Corse.

Nous serons donc à jamais des envahisseurs !!

L’histoire de l’origine de la ville n’est pas connue avec certitude mais ce que l’on sait c’est qu’elle doit son nom à Boniface II de Toscane au IXème siècle. Celui-ci bâti une forteresse…

…Le passé de la ville, port de commerce et maillon stratégique fut pour le moins mouvementé étant tour à tour l’objet de convoitises des républiques de Pise, de Gênes puis de l’Aragon…

…avant d’échoir dans l’escarcelle de la république génoise du XIVème à 1769 où les français prennent définitivement possession de la Corse.

Après une nuit à l’hôtel, nous arpentons la ville en attendant…

…l’ouverture de l’escalier du Roy d’Aragon.
Doté de 189 marches et surplombant la mer à 65 m, il permettait jadis d’accéder par un chemin aujourd’hui sécurisé, à une grotte naturelle, maintenant inaccessible où une source permettait aux habitants notamment en cas de siège de continuer à s’abreuver.

Cependant la légende est toute autre. En effet, elle raconte qu’en 1420, le Roy d’Aragon, déjà maître de la Sardaigne voulait en faire autant de la Corse. Devant la résistance acharnée des bonifaciens, il entreprit d’investir la ville par la falaise et fit construire cet escalier en une nuit, à flan de falaise mais ce fut peine perdue et le Roy quitta le siège sans faire tomber la ville !

Dernière balade avant de quitter Bonifacio…

Commencée à une quinzaine de km de la ville, la randonnée démarre au bord de la plage, continue par un chemin pour nous amener à cette magnifique crique…

…malheureusement infestée de toutes petites méduses…

…pour continuer vers ce petit phare…

…au pied duquel nous nous restaurerons !

Pour finir cette belle vue sur le fjord et l’autre côté de la citadelle.

Ayant vu à l’office du tourisme d’Ajaccio, qu’une association proposait des valses napoléoniennes, nous y voilà, en compagnie de Pierrette pour regarder…ne manquait que le cadre mais c’était bien sympa !

Et pour finir, Patou fut même invitée pour quelques pas de danse !!!

Nous ne voulions pas quitter la Corse sans avoir vu les pozzi aussi profitant d’une accalmie, nous voici partis…

Situé en contrebas de la station de ski du val d’Ese, nous grimpons à plus de 1800 m d’altitude…

…le long des remontées mécaniques…

…nous trouvons assez vite la neige qui aura bien plu à Eléa…

Arrivés au sommet quelle vue !

Et là quelle déception !
En effet les Pozzi, trous d’eau en langue corse, rencontrés entre 1600 et 2100 m…

…sont en fait des lacs d’origine glaciaire en phase de comblement par des pelouses tourbeuses.

Normalement bien vertes, ces pelouses laissent apparaître ces petits trous d’eau ça et là mais à cette période…

…point de vert éclatant et avec toute cette pluie, les canaux normalement souterrains sont à fleur de terre gâchant un peu la beauté des Pozzi.
Tant pis c’était quand même super beau !

Petite bergerie corse…

Nous empruntons un autre chemin pour redescendre, sur les conseils de mon frère, en passant par les gorges de Prunelli…

Plus bas, le lac de barrage de Tolla.

Haut de 88 m et long de 120 m, le barrage alimente en eau Ajaccio tout en produisant de l’électricité.

Et voilà, notre séjour en Corse touche à sa fin, un dernier repas avec ma mère, mon frère et son épouse…

…un dernier coucher de soleil sur les Sanguinaires avant d’embarquer pour une nuit de traversée.

Au revoir la Corse !!

Le lendemain nous débarquons à Toulon et filons chez Ben pour profiter quelques jours de sa petite famille et de notre petite dernière Lilou !

De nouveau Mamie pouponne !!

Sans oublier Lucas évidemment tout content de se balader. Nous ramasserons des glands afin…

…de les donner à un sanglier domestiqué que nous avions découvert lors d’une précédente balade. Rassuré Lucas lui donnera sa cueillette !!

Et quand on est un peu fatigué, papa prend le relais !

Quelle merveille, non ?

Quel bonheur de retrouver notre Sacado après un mois et demi loin de lui. Un peu coincé sur le parking de la salle des fêtes de Simorre en ce jour de Téléthon.

Le lendemain nous rendons visite à Damien dans sa nouvelle maison dont les travaux ont bien commencé.

Nous y retrouvons aussi max, Andréa et Lisa dans la région pour quelques jours encore !

Il est content le papy !!

Un passage dans Sacado pour un goûter, fait maison, ça va de soi !

Ainsi font, font, font les petites marionnettes est bien intégré !!

Super repas gastronomique au BAO avec tout le monde. Que du plaisir !

Nous proposons à Max et Andréa de garder Lisa pour une soirée entre grands et à notre grande surprise, ils nous l’amènent pour une nuit dans Sacado.
Le bain, comme jadis son cousin, c’est dans la grande bassine marocaine qu’il a lieu !

Un peu gâteux le papi…

Après une nuit sans problème et un bon petit déjeuner, balade autour de Simorre.

Les Pyrénées de chez Damien. Pas mal la vue !!

Au soleil et au fond la chaîne… y’a plus malheureuse !!

Après ces quelques jours dans le sud ouest, nous partons comme convenu dans les Deux-Sèvres passer Noël chez les parents de Patou où nous serons vite rejoints par Max et sa petite famille, pour le plus grand bonheur de l’arrière grand-mère !

Voici le pépé faisant découvrir à son arrière petite-fille les bienfaits de la table musicale de sa fabrication.

Etonnée par la musique et les vibrations, elle restera calme pendant la séance…

Dessous, c’est un nombre impressionnant de cordes exerçant plusieurs tonnes de pression qui produisent des vibrations incroyablement relaxantes.

Ici aussi la pluie a fait des ravages mais comme il ne pleut plus, nous voici partis pour une balade.

Que la côte est rude !!!

Noël approche et nous sommes rejoints par Elsa, la sœur de Patou et sa petite famille au grand complet. 1er apéro, au champagne évidemment !!

Ça y est nous y sommes alors à tous on vous souhaite un bon Noël, même si il est déjà passé !!

Le lendemain, déballage des cadeaux faits par mamie…

…d’abord la poupée…

…puis la souris verte et le papillon musicaux !

Un p’tit tour sur l’engin à Mémé avec Elsa pour pilote !!

Max, Andréa et Lisa nous quittent après déjeuner pour rejoindre l’autre moitié de la famille du coté de maman et refêter Noël.

A très bientôt !!

Quand à nous on joue !

Nous quittons tous, Bessines le lendemain direction nous concernant La Rochelle où nous attendent de vieux amis pour passer ensemble la nouvelle année mais ça on vous en reparlera avant notre voyage en France qui prend forme.

En attendant c’est sur cette dernière photo, celle de nos trois L (Lucas, Lisa, Lilou) que les heureux papy et mamie que nous sommes vous souhaitent à tous le meilleur pour cette nouvelle année et fassent que nos chemins puissent se croiser.

A tout bientôt !!

Une réflexion au sujet de « D’Ajaccio à Bessines »

Laisser un commentaire