Carnet de route

Laissez-nous un commentaire !

De la frontière à Bouanane


  • publié le 26 décembre 2015
  • Pays ou région :

Alors oui, dès que vous avez franchi le détroit les heures se transforment en temps et le temps s’étire sans qu’on en prenne conscience.

Quoiqu’il en soit cet article (un peu long certes mais vous verrez…) comprend notre traversée du Maroc qui vous conduira de la côte méditerranéenne à la frontière algérienne sur un périple de 1000 km plein sud. Encore plein de paysages mais aussi ces rencontres que seul le voyageur peut envisager sur sa route.

Nous débarquons donc le 1er décembre à Ceuta et après un passage en douanes dont on vous a déjà parlé (et c’est pas fini !), nous passons ici notre 1ère nuit marocaine, sur ces boulevards de la rocade méditerranéenne…

101_2383

1ère halte à Oued Laoud, village qui comme beaucoup d’autres prend le nom de la rivière près de laquelle il s’est bâti.

1ers marocains !!!

101_2384

Nous négocions auprès des autorités pour poser Sacado presque sur la plage, à proximité d’un poste de militaires. Au départ pour 2 jours, nous y resterons 2 de plus !

101_2389

D’un côté la ville…

101_2395

…de l’autre la nature alors à votre avis on part de quel côté ???

101_2391

Pour le plus grand plaisir d’Eléa !!!!

101_2397

On profite du puits à côté ! Et pour faire quoi ???

101_2393

Certains de bien en avoir profité, nous quittons la Méditerranée pour un long moment et nous attaquons directement par le Rif que nous traverserons de part en part dans sa largeur…

101_2404

Et de gorge en gorge…

101_2408

101_2410

De nombreux paysages se déroulent…

101_2415

Nos souvenirs de Chefchaouen sont tels que nous préférons contourner la ville que l’on aperçoit sur son promontoire…

101_2417

La 1ère huilerie…

101_2426

Le 1er plein à la source au bord de la route.

101_2429

Nous voici arrivés à Ouazzane et pendant que nous faisons le plein (enfin façon de parler!), nous faisons la connaissance d’un hurluberlu en vélo que nous transporterons jusqu’à Fez non sans avoir passé ensemble une nuit à proximité du barrage Al Wadha.

101_2436

101_2437

Reprenons la route…Et quelle route !!!

101_2445

Complètement sorti du Rif, le décor change et la vallée qui nous emmène vers une des cités impériales, a une terre noire, et blanche par endroit…

101_2446

Remarquez ces toits en terre qui protègent la paille…

101_2447

…ou quelques habitations

101_2453

Profitant de la présence d’Eric, notre cycliste italien, qui discute avec Patou, je m’engage sur ce pont et ce n’est qu’au sortir que je leur annonce que le poids maximum autorisé sur celui-ci n’est que de 8 tonnes…. Mais bon, vu les camions que nous avions croisés, je n’étais pas plus inquiet que ça mais quand même !!!!

101_2449

Et parfois le goudron s’arrête !

101_2456

Belle vue du plateau de Cheraga…

101_2460

… avant notre ultime descente vers Fez.

101_2462

101_2468

Et voici en 3 photos, notre ami Eric et son barda…

101_2474

101_2471

…qu’il transporte sur son vélo !!!

101_2477

Et le ferme projet de descendre au plus loin dans l’Afrique avant de s’embarquer pour l ‘Amérique du Sud. Bon vent !

Tandis qu’Eric part pour Rabat pour une histoire de visas, nous partons dans Fez nous perdre dans la ville à la recherche de babouches en raphia, Fez capitale de la babouche !!!

101_2481

Fez est constituée de 3 parties (la nouvelle, la demi-vieille et la vieille) et nous nous attarderons dans la dernière évidemment. Considéré par certains comme la plus belle médina du monde musulman, des efforts considérables, une inscription au patrimoine de l’UNESCO et des gens gentils font que se perdre est un vrai bonheur.

A chaque coin de rue un émerveillement !!!

101_2489

101_2491

Malheureusement les lieux religieux nous sont interdits telle une des nombreuses Medersa (université théologique)..

101_2487

où la mosquée abritant le tombeau de Moulay 1er, le fondateur de la ville (en 809)…

101_2494

Ni même la plus célèbre La Qaraouiyyïn fondé au IXème par une femme. On peut seulement voir les vasques cerclées de mosaïques et dont les cours situées de part et d’autre (et qu’on ne voit pas) sont les copies conformes de celles de la cour des lions de l’Alhambra de Grenade.

101_2503

Nous voici place des Néjerides avec sa fontaine (la plus photographiée de Fez) et à côté, la porte du musée du même nom, que nous franchirons…

101_2506

Restauré grâce à des fonds privés cet ancien « fondouk » soit un caravansérail, du XVIIIème présente des objets parfois insolites…

101_2510

Telle cette chaise pour la mariée. Imaginez le confort en habits d’apparat, assise en tailleur et la tête qui touche le plafond et les yeux à hauteur des meurtrières et tout ça pour quitter la cérémonie de mariage et gagner la chambre nuptiale !!!

101_2511

Et çà c’est quoi ?????

101_2518

Tic tac… Tic tac… C’est un étendoir à linge de nomades !!!

Vue des toits…

101_2516

Avec en prime les peaux qui sèchent !!

101_2515

Et après la visite, petit resto bien mérité !

101_2521

Bel endroit !

101_2526

101_2528

Nous quittons Fez bredouille, pas de babouches pour la copine et pour cause… Celles en raphia sont une spécialité de… Marrakech ou Rabat, personne n’est vraiment sur !!! ici seul le cuir compte !

Nous reprenons la route toujours plus au sud et croisons ce qu’on a supposé être des séchoirs à paille sur un lit de pierres ?!?

101_2533

101_2543

Dernier plateau avant….

101_2554

…notre traversée du Moyen-Atlas…

101_2559

Arrivés à Boulemane, nous décidons de faire une courte pause pour déjeuner. A peine sommes nous garés et descendus de Sacado que vient vers nous Hakim. Nous avions fait sa connaissance il y a 3 ans lors de notre passage à Taghazoute ( 15 km d’Agadir) ou il officiait comme responsable des gardiens du terrain sur lequel nous campions.

Ce terrain, repris par les promoteurs en janvier dernier, est désormais interdit aux camping-caristes et finie toute l’économie qui s’y était développée. Hakim a donc été obligé de revenir au pays ou le nous croisons par le plus grand des hasards.

Nous en profiterons donc pour passer une nuit…

101_2560

101_2563

On passe ou on passe pas ??

101_2567

Évidemment que oui et derrière la montagne, nous entamons une transversale vers le sud qui nous fait traverser le plateau du Rekkam.

101_2570

Le désert approche !

101_2576

Mais que les routes sont droites !!!

101_2577

Attention troupeau d’ânes !!

101_2583

Alors là c’est juste pour rigoler.

Nous sommes le 12 décembre, lors du dernier article, souvenez-vous, 1 mois plus tôt jour pour jour, nous fêtions les 34 ans de notre 1er baiser, et bien voici la même prise de vue de Sacado, à gauche…

101_2589

…puis à droite !

101_2590

C’est quand même pas pareil, non ???

Dans ces grands espaces plats…

101_2600

… les oueds sont souvent une dépression dans laquelle il est plaisant de s’aventurer…

101_2597

…et avec de la chance, de l’eau !

101_2599

A la vôtre !

101_2601

On revisse un coup la galerie !

101_2602

Alors petit scarabée… un peu sablonneux !

101_2603

Le calme…

101_2605

Alors là chapeau si vous trouvez Sacado !

On y reste 1 jour de plus !

101_2612

Toujours prête à jouer !!!

101_2618

Et c’est reparti…

101_2634

Halte près d’un village et sa palmeraie…

101_2639

Sitôt montés pour le point de vue, nous redescendons direction l’oued et tombons sur ça !

101_2647

Un petit filet d’eau qui tombe dans cette marmite d’un rouge flamboyant sous la lumière du soleil.

101_2652

Nous poursuivons notre balade dans la proche oliveraie et entretenue…

101_2656

101_2662

Ces 3 maçons sont fiers de poser pendant leur travail. Ils « modernisent » l’irrigation, remplaçant les canaux en terre par des plus larges en ciment. Nous les quitterons déclinant leur offre du sempiternel thé !

101_2665

Et après l’eau coule !!!

101_2668

Direction Bouanane…

101_2678

1ers dromadaires…

101_2686

Si, si, c’est bien toujours la route !

101_2687

Dernière halte dans un silence monastique avant le plongeon dans ksar Bouanane !

101_2694

101_2700

Et nous y voilà !

Cahin-caha, Sacado s’immobilise à sa place, tout proche de la famille que l’on retrouve avec toujours autant d’émotion.

A peine installés tous les habitants du village,dont les enfants viennent tour à tour nous saluer.

1ère balade dans la palmeraie… forcément accompagnés !

101_2704

101_2706

Les animaux de la maison !

101_2711

A la demande de la famille et comme en plus c’est la pleine période de la cueillette des olives, nous partons…

101_2713

…armés de la tronçonneuse…

101_2716

Élaguer quelques-uns de leurs oliviers.

101_2720

Inévitable pause thé !

101_2723

Mustapha en profite aussi pour récolter les dattes…

101_2727

Pour l’essentiel, la cueillette se résume à s’occuper des branches que je coupe.

Rien ne se perd, tout est récupéré. Les olives, les feuillages pour les brebis et le bois pour chauffer !

101_2730

Après une bonne journée d’élagage, nous retournons à la maison…

101_2736

Sèche-linge naturel !

101_2743

Et voici Mohamed, le fils de Mustapha et de Fathia que nous avions vu quelques jours après sa naissance l’année dernière…

Il a bien grandi et quelle énergie !!

101_2749

Et c’est là que finit le catastrophique passage en douane. En effet, descendant tous les vélos, nous prenons conscience qu’ils sont TOUS mais TOUS salement abîmés. Fourche tordue, roues voilées, pédales pliées… enfin bref beaucoup de travail pour les remettre en état de rouler…

101_2750

Dans le même temps et même pas dérangé…

101_2755

Dès le lendemain, nous retournons dans la palmeraie continuer notre ouvrage…

101_2758

…Et Mustapha qui repart avec son âne… à peine chargé !

101_2763

Cette fois nous sommes partis toute la famille avec repas sur place que nous préparera Boïchra.

101_2766

Il s’agit de Robz Maamr soit des galettes de pain fourré… et tout est fait sur place, les pâtons transformés en galette…

101_2768

Fourrés d’une farce délicieuse et épicée et cuite sur un foyer de fortune…

101_2769

Délicieux !!!

Et maintenant on vous laisse apprécier le chargement !

101_2771

101_2776

101_2785

Et hop !

101_2787

Et pendant qu’on y est les vieux palmiers sont brûlés car envahissants et non productifs (en dattes bien sur! )

101_2780

Rendez-vous est pris avec l’école pour aller donner tous les livres scolaires que nous avions ramenés…

101_2790

Bien rangés dans la bibliothèque.

101_2791

Nous y reviendrons, après avoir obtenu l’autorisation du directeur pour LA photo des élèves et des enseignants. Ces derniers qui ont eu quelques jours pour étudier les livres nous exprime leur satisfaction et leur joie de travailler, enfin, avec des méthodes plus adaptées à leurs éléves.

Alors un GRAND MERCI à Sylvie, à Manu, à Martine et Maryline !!!

Ils se reconnaîtront !

101_2794

Et après quelques heures… il roule de nouveau !!!

Wessal l’utilisera pour aller au collège l’année prochaine !

101_2805

Mais Aya s’entraîne déjà !

101_2808

Nous entrons petit à petit dans la fête du Mouloud, qui, pendant quelques jours célèbre la naissance du prophète.

Chaque village le vit différemment mais pour tous c’est un moment de rencontre et notamment pour les enfants qui sont autorisés à rester plus tard dehors et faire de la musique.

101_2810

Déjà une semaine que nous sommes là. Le temps semble s’immobiliser. Nous réussissons à faire admettre à la famille que nous partons dimanche. La veille est arrivée Fatima et nous sommes donc tous réunis pour les 2 derniers repas.

Seulement voilà, c’est dimanche alors grand nettoyage avant le déjeuner !

101_2812

Le coin où se cuit le pain de la maison.

101_2814

Repas pris, un dernier mais émouvant au-revoir à la famille et nous reprenons la route, pour notre plus grand plaisir !

101_2819

Direction Figuig. Nous sommes tout excités à l’idée de retourner dans ce qui reste pour nous LE plus bel endroit du Maroc, mais une question nous vient, et si nous avions par trop fantasmer cet havre de paix ?

En tout cas nous y allons…

et croyez-nous….

Nous ne serons pas déçus !

A TOUS DE BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE

10 réflexions au sujet de « De la frontière à Bouanane »

    1. Bernard Auteur de l’article

      Joyeuses fêtes de fin d’année. Merci pour le message, et pour info le vélo de Mamette aura une 2nde vie bien remplie je crois !!! Dans le prochain article LA distribution des vêtements ! A tout bientôt donc et des gros bisous à tous !!!

  1. Robert Bennun

    Avec ma femme Deborah,on s’est rencontrer, brievement il ya 3 ou 4 ans dans le port de Estepona dans le sud de l’espagne, Vous etiez sur le chemin de retour du Maroc, beaucoup aime et admirer la visite de « Sacado » et son histoire…super masterpiece, tres originale.
    Nous habitons le Texas, si jamais vous vous aventurez un jour, will love to show around.
    Beaucoup aime vos photos de votre derniere expedition , keep up the good work
    Merci de partager, thanks for sharing
    Robert

Laisser un commentaire