Carnet de route

Laissez-nous un commentaire !

De l’Espagne à Simorre


  • publié le 22 février 2016
  • Pays ou région :

Nous sommes à Estepona et comme à chaque fois que nous retrouvons l’Andalousie, nous adorons nous balader dans les petites ruelles fortes en couleurs où nous remarquons que chacune d’entre elles a sa propre couleur de pot de fleur !

Rose ici…

20160130_115206

Rouge…

20160130_115336

…ou bleu…

20160130_120131

20160130_120306

Et toujours beaucoup fleuries !

20160130_120412

Nous y restons 2 jours puis direction Aguilas en longeant la Méditerranée… Marbella…

108_1755

108_1756

Nous quittons néanmoins l’Autopista à Nerja pour longer au plus près le mer afin de trouver un bivouac tranquille

108_1760

Surprise de jeunes cervidés…

108_1762

Et plus loin un bouquetin

108_1777

Nous nous posons à La Herradura, à l’abri de la route et surplombant la mer…

108_1763

Vraiment un coin tranquille.

108_1764

Le printemps et ses chenilles processionnaires…

108_1766

Pas mal non ?

108_1767

Nous descendons jusqu’à la plage dont nous découvrirons pour notre plus grande joie qu’elle est naturiste !

108_1770

D’un seul coup, arrivant de la mer une barre de nuages qui d’abord recouvre la plage et tandis que nous remontons vers Sacado, la brume monte elle aussi…

108_1785

s’engouffrant dans la vallée, la mer de nuages ne laisse plus voir la vraie…

108_1788

Grandiose !

108_1790

Et comme elle était venue, la brume se retire nous permettant de nouveau de voir la mer.

108_1795

Nous reprenons la route et voici des plantations de Chirimoyas, vous savez ces fruits dont on vous a déjà abondamment parlé tant ils sont bons…

108_1797

sans oublier la mer de plastiques omniprésente le long de la Méditerranée.

108_1801

108_1803

Des champs à perte de vue de salades et…

108_1808

…l’incroyable machine à les ramasser !!!

108_1833

Nous voici donc de retour à Aguilas et ses falaises en sable compact.

108_1812

Si compact qu’on y a fait des petits habitats troglodytiques et taillé un chemin pour accéder à la plage !!

108_1816

Quelle gymnastique pour prendre une photo !!!

108_1819

108_1822

Et là de nouveau la barre de brume qui bientôt nous englobera…

108_1830

Quand nous quittons Aguilas, nous quittons aussi définitivement la Méditerranée même si un petit bout de Maroc semble encore nous retenir…

108_1836

Direction plein nord …

Nous ne prenons que des petites routes qui nous font traverser des petits villages.

108_1840

108_1844

Nous croisons même les 1ers amandiers en fleurs…

108_1847

Et parfois la route se rétrécit…

108_1853

et elle nous fait arriver à las Minas.

Le village a connu pendant presque 70 ans l’exploitation d’une mine de soufre et vu sa population augmenter au point que certains mineurs ont dû se construire leurs propres habitats…

108_1855

avec cheminée creusée et sculptée…

108_1859

Parfois les habitats sont plus grands, peut-être ont-ils dû héberger des familles ??

108_1861

Quoiqu’il en soit aujourd’hui la mine est fermée depuis le milieu du siècle dernier et tous les habitats sont désormais à l’abandon.

108_1862

Sacado, et comme vous pouvez le constater, le soleil n’est plus de la partie…

108_1867

Malgré nos appréhensions Sacado passera dessus et même 2 fois car cette route est un cul de sac pas annoncé alors demi tour plus loin et c’est reparti !

108_1868

Pour autant la bonne route n’est pas plus grande !

108_1879

Encore un bout de Maroc, non ?

108_1880

Tandis que là, c’est vraiment l’Espagne de la Mancha, dans laquelle nous sommes désormais.

108_1883

Bivouac au milieu des bois et vous remarquez aussi que Sacado fume… Brrr ! Nous remontons vers le froid…

108_1889

Petite parenthèse.

Depuis notre arrivée sur la côte méditerranéenne du Maroc, Patou collecte des plants et depuis le jardin s’est étoffé… n’est-ce pas ?!?!

108_1890

Bon, malgré le froid, faut quand même jouer !

108_1894

Nous décidons de faire un petit crochet pour voir enfin la Mer de Castille. C’est apparemment un lieu privilégié de villégiature des Madrilènes aussi nous dévions vers la capitale pour voir.

Nous nous arrêtons près du lac de Pareja pour la nuit.

108_1902

Nous partons visiter le village…

108_1903

108_1911

Un p’tit air gascon…

108_1913

Et dans le bas du village cet ancien moulin à olives complètement désaffecté…

108_1917

Nous prenons plaisir à rentrer dedans et comme toutes les grosses pièces sont encore présentes, tout comme les machineries qui les entraînaient, nous refaisons l’histoire de cette bâtisse abandonnée…

108_1916

Nous repartons le lendemain voir cette fameuse mer…

108_1924

…et qui sera plutôt à marée basse

108_1927

Voire seulement un torrent au fond de la vallée !

108_1941

Et sur notre route…Surprise !

108_1944

Ouf, ce n’est juste qu’une petite sierra à traverser et hop, sur l’autre versant, les amandiers !!!

108_1953

Mais pas que…

108_1954

Dernier bivouac espagnol. Nous y avons pris nos habitudes et rapidement après notre installation nous partons nous balader et cette fois nous rentrons dans l’arène !

108_1959

108_1960

Et voilà le taureau qui attend impatiemment son entrée !!!!

108_1961

Renseignements pris, le col du Somport est ouvert aussi c’est parti pour la traversée des Pyrénées.

108_1975

108_1976

Pour la première fois avant d’entrer sous le tunnel nous faisons un détour par la station de Canfran et nous découvrons stupéfait la gare internationale !

108_1983

Aussi grande que la gare St Lazare, elle est composée de la gare au centre et de 2 bâtiments avec 35 portes chacun, capables d’accueillir un convoi dans son entier et permettre de faire toutes les formalités alors d’usage (elle fut en service de 1928 à 1970) pour passer la frontière et prendre l’autre train.

108_1984

Dernier bivouac avant Simorre…

108_1989

Et nous revoilà installés comme d’habitude…

108_1998

Sitôt installés, nous nous lançons dans un chantier urgent. En effet, nous avions remarqué depuis l’Espagne que nous avions une fuite sur l’un de nos réservoirs d’eau propre.

Nous profitons de Dam et de sa force pour les désolidariser !

108_1992

Content de retrouver ses parents ?!?!

108_1994

Y’avait bien une fuite !

108_1995

Puisque nous sommes immobiles autant installer une petite serre pour préserver du froid nos plantes méditerranéennes.

108_1996

Pluie, froid, vent et givre nous accueillent la première semaine de notre arrivée pour autant Eléa retrouve avec grand bonheur SA balade !

108_2000

Après 8 jours sans eau courante, le 2ème remontage sera le bon !

108_2006

Enfin un week-end ensoleillé aussi nous en profitons pour rejoindre Dam et nous balader dans les gorges de la Save.

108_2011

On commence par manger avant…

108_2012

…la balade… digestive !

108_2015

Qu’ils sont beaux !

108_2027

15 jours que nous sommes arrivés. Nous avons revu les copains et commencé sérieusement à chercher du boulot. Quelques pistes se dessinent et nous envisageons rapidement d’aller voir Lucas et ses parents avant que ne commence la saison… en attendant rassurez-vous, nous ne sommes pas au fond du trou…

quoique…

108_2028

Et depuis notre arrivée la neige est tombée sur les Pyrénées mais d’où nous sommes pas de souci…seulement une belle vue.

20160219_114826

A tout bientôt ici ou ailleurs !!!

Adishatz !

7 réflexions au sujet de « De l’Espagne à Simorre »

  1. lilian

    Bonjour les sacadiens,

    Déja de retour en France ?!? …. vous n’avez pas fait une pose au Portugal, c’est dommage. Ici, siga,siga … l’hiver se passe bien avec des températures plus de convenable entre 18/26* …. le top, quoi.

    On espére vous revoir au détour d’un bivouac.

    Goulois & Viking

    1. Bernard Auteur de l’article

      Salut les voyageurs,
      Eh oui nous sommes déjà de retour en France ! Comme Notre fils aîné a déménagé dans le sud, nous avons jugé préférable de rentrer plus tôt pour chercher du boulot pas trop loin d’eux. Et en plus là-bas, la saison commence bientôt !! Nous sommes donc pour l’instant dans le Gers où nos recherches s’avèrent payantes pour l’instant, mais plus de nouvelles dans ce sens, dans quelques jours !! A part ça tout va bien si ce n’est que nous vivons notre premier hiver depuis 6 ans et brrrrr ! on n’est plus habitué.

      En tout cas vous serez informés de notre destination et quant à notre pause au Portugal, nous pensons la faire l’hiver prochain car nous ne pensons pas retourner au Maroc… une petite pause fera du bien !!

      A bientôt en tout cas

      Les sacadeux

    1. Bernard Auteur de l’article

      Grand merci mais en exclusivité…la pause est déjà finie puisque nous commençons ce lundi à bosser dans un camping à Martigues (13) pour 8 mois. bientôt un article donc ! Des bisous et pourquoi pas un de ces jours sur Skype ??? On t’embrasse

Laisser un commentaire